Le boom du blog emploi

ParFrançois De Boutray

Le boom du blog emploi

12 000 « blogs » sont créés chaque jour dans le monde, soit environ 1 toutes les 8 secondes. Ce phénomène touche notamment les candidats , qui y voient un moyen de s’échapper de la forme imposée du CV pour mieux faire la différence. Chez Over-blog, premier hébergeur francophone de blogs après Skyblog, on compterait ainsi plus de 12 000 sites consacrés à la recherche d’emploi. Et pour peu que la qualité soit au rendez-vous, ça semble marcher : 7 des 8 candidats mis en avant par Jacques Froissant dans la rubrique « le candidat du mois » de son blog ont trouvé un emploi dans les semaines qui ont suivi cette publication !

L’occasion pour nous de faire le point sur cette nouvelle pratique de recrutement en interrogeant un chasseur de têtes, un candidat ayant été recruté par ce biais, et un jobboard proposant ce service.

L’avis du chasseur de têtes : Jacques Froissant, Altaïde Partners (1)

Jacques FroissantEn tant que recruteur, nous avons nous-même ouvert un blog (www.altaide.com ) qui est un point de rencontre entre professionnels et candidats autour du secteur High-Tech. J’y anime une communauté de 30 000 visiteurs par mois, qui me permet d’identifier de bons candidats, notamment grâce à leurs blogs. Chercher sur les blogs fait désormais partie de notre métier : ceux-ci sont riches en mots-clés, ce qui permet d’en trouver les rédacteurs sur Internet en saisissant les domaines d’expertise que nous recherchons dans Google ou Technorati.

Il y a deux niveaux de lectures. En premier lieu, il faut aller à l’essentiel : « sentir » ce qui relève réellement de l’expertise pour sélectionner les bonnes personnes à approcher, dont je cherche ensuite le CV et à qui j’envoie les propositions de postes. Ensuite, une fois le candidat sélectionné, son blog permet d’alimenter la discussion et de susciter des questions lors d’un entretien en face à face, beaucoup plus que ne le ferait son CV.

Mais je n’y cherche pas la « personnalité » du candidat, et je crois que ceux-ci ne doivent pas s’étendre là-dessus. Le modèle, ce pourrait être le blog de Julien Hermetet (www.hermetet.com/blog/) qui recherche un poste dans le marketing sportif. C’est un ancien webmestre qui souhaite changer de domaine, ce qu’un CV ne permet pas vraiment de faire. Son blog, en lui apportant de la visibilité et de la crédibilité sur ce sujet, lui ainsi a ouvert des portes auprès des recruteurs et des médias.

(1) Altaïde Partners est un cabinet spécialisé dans le recrutement et la gestion des Ressources Humaines pour les entreprises innovantes.

L’avis du candidat : Bertrand Duperrin, blog : www.duperrin.com

Bertrand DuperrinL’objectif, c’est surtout de ne pas faire un « blog emploi », mais un blog professionnel. Par définition, un « bloggeur emploi » cherche, donc il n’a pas trouvé… Vu de l’extérieur, ça ressemble à un « journal du looser » alors même que l’on se bat pour y arriver. Il faut donc y montrer un intérêt pour son métier, et son secteur : analyser son actualité, la commenter… Bref, penser à haute voix et poser ses réflexions sur le clavier (ce qui est d’ailleurs très formateur pour préparer les entretiens).

Mais surtout, il faut considérer le blog non comme un media, mais comme un outil de marketing : il faut savoir en sortir pour laisser des commentaires sur d’autres blogs, faire des liens vers eux, le relier aux plateformes de « social networking » (comme Viaduc ou OpenBC) et participer aux rencontres de bloggeurs dans la vie réelle. Ces démarches favorisent votre identification, mais vous conduisent également à évoluer dans votre réflexion : j’ai ainsi développé une approche de mon métier dont j’étais à des années-lumière avant de lancer mon blog.

Ce n’est donc pas un sésame pour l’emploi, mais un facilitateur d’opportunités.

L’avis du JobBoard : Samuel Monpeyssin, cofondateur de F1rstEmploi.com

Les plus grands bloggeurs sont les jeunes. En tant que jobboard spécialisé sur les jeunes diplômés, on se devait booster leur candidature avec ce nouvel outil de communication, complémentaire du CV qui reste la voie royale pour trouver un emploi. Malheureusement, un jeune diplômé a moins de bagages qu’un cadre sur le CV… Mais il est pourtant aussi créatif et dynamique que celui-ci !

F1rstemploiLes candidats attendent donc de leur blog de ne pas à être tout de suite mis à l’écart de par leur CV et que le recruteur regarde plus loin que ses diplômes. Le blog permet de mettre en ligne des indications ou travaux que l’étudiant ne peut expliciter sur son CV comme des rapports de stage, des mémoires, des thèses… le recruteur peut y découvrir des qualités qu’il juge importantes, telles que l’ouverture d’esprit, la créativité, le sens des grandeurs, la modestie, la recherche constante de perfection dans un domaine… Il leur permet de mieux cibler et cerner le profil et peut parfois enlever des étapes intermédiaires au recrutement.