Mieux communiquer mieux recruter

ParAli

Mieux communiquer mieux recruter

Le dictionnaire Larousse définit la communication dans ces termes : « une action, fait de communiquer, de transmettre quelque chose ». Nous communiquons de tant de façons différentes, parfois sans même nous en rendre compte, et c’est là que réside le problème. Une partie de la communication non verbale peut entraîner des malentendus ou laisser une mauvaise impression lors du processus de recrutement. Les recruteurs doivent apprendre à communiquer de façon efficace pour leur propre image, l’image qu’ils renvoient aux candidats et l’image des entreprises pour lesquels ils recrutent donc il est important de connaitre les enjeux des différentes formes de communication. Pour mieux recruter, il faut mieux communiquer.

Communication verbale

La communication verbale correspond à tout type d’échange utilisant des mots. C’est la communication la plus évidente et la plus directe. Au téléphone, ce type d’échange permet d’en savoir plus sur les candidats sans être influencé par leur comportement ni par leur apparence. La communication verbale est pratiquement toujours la première interaction entre le recruteur et les candidats (mais sous une forme écrite) et constitue le moyen le plus efficace d’apprendre davantage sur ces derniers. Avant tout, il faut être clair quand on explique les missions de l’entreprise. Le choix des mots, l’élocution, la vitesse et le ton de la voix peuvent tous influencer l’image que vous donnez de l’entreprise. Pensez à adapter votre discours au candidat. Pour un millénial, par exemple, qui postule pour un poste dans une start-up, le ton doit être enthousiaste et les mots utilisés devraient encourager une identification. A l’inverse, un poste important dans une entreprise familiale devrait mettre l’accent sur la stabilité du rôle et il faudrait utiliser un langage plus soutenu.

Il existe deux formes de communication verbale différentes : orale et écrite.

  • Communication orale

La communication orale se base sur les mots parlés et un échange oral. Cet échange peut avoir lieu via une vidéo, lors d’une réunion, au téléphone ou bien grâce à un autre support. La première étape de la communication orale avec un candidat doit se reposer autant sur l’écoute que sur la parole. Il faut adapter son discours au candidat en fonction de comment il s’exprime et de ce qu’il vous dit. Est-ce que vous cherchez un candidat qui doit correspondre au poste ? Ou bien est-ce que vous avez plus de liberté (pour une création de poste par exemple) ? En fonction de la réponse, il faut dire ce qu’on attend ou rebondir sur ce que vous dit le candidat.

  • Communication écrite

Au vingt unième siècle, la communication se fait de plus en plus par écrit. Grâce à la technologie, la communication peut se faire par mail, sur Messenger ou sur d’autres outils chats, comme Skype. Les documents, les lettres, les textos et tout ce qui est écrit peuvent être considérés comme de la communication écrite. Pour éviter de déranger ses collègues ou bien pour rester discret, les échanges par écrit sont devenus encore plus communs depuis les open spaces. Cependant, il ne faut pas oublier que l’écrit est souvent plus officiel et il peut impliquer un engagement légal. Tel est le cas du contrat. Que ce soit le contrat ou l’annonce d’emploi, vérifiez les informations afin qu’elles soient justes. On peut se tromper à l’oral, mais il ne faut pas donner les mauvais chiffres ou décrire des missions qui ne correspondent pas au poste par écrit. D’autre part, l’expression d’une discrimination peut entrainer des amendes, voir un procès. Heureusement, il existe des outils qui peuvent aider à la rédaction d’annonces (nous y reviendrons).

Communiquer sans mots

On n’a pas toujours besoin de mots pour communiquer. En effet, la communication peut également passer par les gestes et les silences, par exemple. Dans le meilleur des mondes, ce que l’on montre renforce ce que l’on dit, mais ce n’est pas toujours le cas. Pour éviter les malentendus, il faut être conscient de son langage corporel pour qu’il complémente le langage parlé.

En plus du langage corporel, les pauses peuvent servir lors d’un entretien dans de nombreux cas. Un recruteur peut laisser planer un silence pour montrer sa réflexion ou bien pour perturber le candidat. Il faut également faire attention aux rires et d’autres sons pour mieux comprendre son candidat et pour exprimer certains ressentis sans mots.

 Les visuels

Dans certains cas, il est possible d’utiliser des visuels pour accompagner une présentation ou même un entretien. On peut montrer des illustrations, des images, des infographies, etc. Ces supports sont parfois dans des documents écrits pour clarifier un texte ou bien ce sont des graphiques qu’on explique à l’oral. Dans le cadre d’un recrutement, des photos de l’entreprise permettent au candidat de mieux se projeter et d’imaginer son travail au quotidien. Une carte pour situer l’entreprise est souvent incluse dans les annonces pour qu’on puisse mieux se repérer. Sachant que le lieu est un des critères les plus importants pour un candidat, il faut effectivement apporter des informations claires à ce sujet.

 Les Outils

Pour ceux qui doutent de leurs capacités de communication, il existe toute sorte d’outils pour s’améliorer. A l’écrit, on peut faire appel à des logiciels qui corrigent la grammaire ou qui analysent le style. Il en existe même qui sont capables d’écrire toute l’annonce à votre place. De plus en plus, les entreprises veulent recruter des candidats d’origines différentes et veulent également attirer plus de femmes pour des secteurs dominés par des hommes. C’est pourquoi on trouve également des logiciels qui peuvent reconnaitre un langage discriminatoire et le corriger.

Si le souci de la communication concerne plus l’expression orale, les recruteurs peuvent assister à des ateliers ou des formations qui apprennent à faire un bon pitch ou à pratiquer l’art du storytelling.

Grâce à toutes ces précisions, ça va être facile de mieux communiquer pour mieux recruter. Si vous voulez attirer les meilleurs candidats, il faut savoir comment leur parler et les impressionner.

Laisser un commentaire