Quelques clés pour bien gérer l’e-réputation de votre marque employeur

ParFrançois De Boutray

Quelques clés pour bien gérer l’e-réputation de votre marque employeur

De plus en plus souvent, l’e-réputation des entreprises revient sur le devant de la scène. Ce phénomène s’explique non seulement par la multiplication des sites de notation des entreprises, mais aussi par la diffusion de plus en plus rapide de l’information sur Internet via notamment le blogging, les réseaux sociaux et les sites communautaires. Preuve en est : la recherche sur le terme « e-réputation » qui a bondi depuis début 2009 sur Google. Besoin de conseil ? notre service marque employeur peut vous en dire plus.

Petite définition de l’e-réputation

On peut définir l’e-réputation (ou web réputation) comme l’ensemble des informations disponibles sur Internet pour une entreprise ou une marque donnée. Dans un contexte de recrutement, il s’agit donc des informations pouvant affecter l’image qu’un candidat peut avoir de la société dans laquelle il va postuler.

Les enjeux

Ils sont donc multiples : attirer un candidat grâce à une bonne e-réputation mais aussi fidéliser les employés en les rassurant et en véhiculant un message positif.

L’e-réputation d’une entreprise, en tant qu’employeur, est tout aussi importante que l’e-réputation de sa marque et de ses produits. Il s’agit de séduire le plus de candidats possible et de faire bonne figure en termes de bien-être au travail notamment.

Les outils de l’e-réputation de la marque employeur

Être présent sur les sites d’évaluation des entreprises

Des sites comme Note ton entreprise, Côte ta boîte, Helia ou Meilleures entreprises proposent aux internautes inscrits de parler de leur entreprise et de leurs expériences (bonne ou mauvaise). Si les deux premiers sont des exemples de site de notation assez ‘défouloir’, les deux derniers proposent un contenu plus structuré et pertinent.

Meilleures EntreprisesSur meilleures-entreprises.fr, les sociétés sont plus ou moins évaluées et classées grâce à un indicateur : l’EDV (Valeur de Développement des Employés). Celui-ci est construit sur un questionnaire auquel répondent les salariés. Ce questionnaire est divisé en 6 grands thèmes : Management, Développement des compétences, Diversité, Développement durable, Rémunération, Environnement de travail, qui sont chacun notés. L’EDV est calculé en faisant la moyenne des six. Les entreprises ne peuvent bien sûr pas faire modifier leur EDV mais elles peuvent faire publier des informations comme le projet d’entreprise, les valeurs, la politique de rémunération, etc. De quoi étayer un peu la fiche et proposer aux inscrits autre chose que de simples chiffres.

HeliaHelia.fr, quant à lui, se définit comme une communauté. Le but d’Helia : permettre l’échange d’information sur les entreprises grâce à un système de questions/réponses et de fiches informatives. La seconde version du site, lancée début 2009, propose ainsi les communautés d’entreprises. Chaque société peut demander son accès pro, afin de gérer elle-même son image. Si les employés peuvent répondre spontanément à des questions posées par la communauté, certaines informations peuvent être maîtrisées par un responsable de la communication comme les vidéos, les actualités…

Prendre les devants en communiquant en ligne et en développant ses propres outils d’e-réputation

Les collaborateurs sont les porte-parole de votre entreprise qui en parleront en termes élogieux ou peu flatteurs. Il peut donc s’avérer utile de créer une veille sur son e-réputation et préparer une communication en réponse. Mais plutôt que de laisser des informations négatives circuler, mieux vaut prendre le taureau par les cornes et proposer soit-même du contenu, avant que les commentaires négatifs soient publiés.

Il existe aujourd’hui de nombreux supports : blog RH, page sur Facebook, Twitter, discussion sur les réseaux sociaux… L’avantage de tous ces outils est qu’ils sont modérables (il est possible de filtrer le contenu qui peut être généré dans les commentaires) et donc maîtrisables. Par ce biais, vous pouvez donner la parole aux employés pour qu’ils parlent de leur métier, de leur quotidien.

Un exemple très réussi est le Blog RH Sephora. Chaque salarié peut y poster des billets et les visiteurs peuvent commenter et poser leurs questions librement. L’animation du blog est bien menée avec les expériences des équipes sur des événements comme les Make up Masters (concours de maquillage auxquels participent les salariés de l’enseigne) et plus récemment le Challenge Blog Buster (un concours interne de vidéos tournées par les équipes qui le souhaitaient). La communication est ainsi tournée vers la bonne ambiance, la motivation et donne une bonne image employeur de Sephora.

La clé d’une bonne e-réputation en tant que recruteur ?

C’est de veiller, d’anticiper et surtout, de participer sur Internet en utilisant les outils que les employés se sont eux-mêmes appropriés pour produire du contenu, par exemple :

  • oser ouvrir un blog RH et animer une communauté de contributeurs qui feront part de leur expérience de l’entreprise,
  • diffuser de l’information autour de sa marque employeur sur Internet et de la propager avec des outils comme Facebook et Twitter.

Renseignez-vous auprès d’Aktor qui peut vous aider à construire et entretenir des actions au bénéfice de l’e-réputation employeur.