Quels sont les secteurs qui continuent de recruter ?

ParFrançois De Boutray

Quels sont les secteurs qui continuent de recruter ?

Selon Pôle Emploi, le nombre d’entreprises qui envisagent de recruter cette année chute de près de 24% par rapport à 2008. Alors que les licenciements économiques, le chômage partiel et les départs à la retraite anticipés sont à la une des journaux, certains secteurs continuent de recruter. Mais Lesquels ?

Le BTP, l’industrie et le commerce automobile figurent parmi les secteurs les plus affectés par le contexte économique actuel. D’autres continuent d’embaucher et parfois en masse. Point sur les secteurs porteurs d’emploi.

Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration arrive en tête de liste des principaux recruteurs au niveau national. Constamment en sous-effectifs, ce domaine d’activité cherche continuellement de nouveaux collaborateurs. A l’approche de la saison estivale, le besoin en main d’œuvre est d’autant plus important. De plus en plus prisée par les petits budgets, la restauration rapide se démarque par son recrutement en masse.

Malgré la tourmente financière actuelle, le rythme de recrutement dans le secteur des banques et assurances ne s’est pas affaiblit. La raison ? Le départ en retraite de la génération du baby-boom, recrutés en masse dans les années 1970, laissant ainsi vacants de nombreux postes. La deuxième raison est la hausse des nouveaux services et produits proposés aux clients qui demandent des connaissances et des compétences plus spécifiques. Elle se traduit par une augmentation du recrutement de cadres qui atteignait 45% en 2008, soit 15,3% de plus qu’en 1998. Selon Jean-Claude Guéry, directeur des affaires sociales de l’Association Française des Banques (AFB), la tendance n’est pas près de s’inverser. « Le tiers des effectifs actuels a plus de 50 ans, observe-t-il. Bien que le nombre d’embauches ait été, l’an dernier, inférieur à celui des départs pour la première fois depuis sept ans, cela laisse des perspectives importantes d’embauches pour les dix à quinze prochaines années. »

Les secteurs qui continuent de recruterPorté par la croissance verte initiée par le Grenelle de l’environnement, le secteur des énergies renouvelables est un véritable vivier d’emplois. En décembre dernier, l’Union Européenne s’était engagée à porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie totale des États membres d’ici 2020. Aujourd’hui, près de 40 000 personnes en France travaillent dans ce secteur. Selon une estimation du Syndicat des Énergies Renouvelables, 75 000 nouveaux emplois, toutes filières confondues, devraient être crées d’ici 2010, et 220 000 d’ici 2020 ; soit un potentiel d’emplois de l’ordre de 300 000.

En revanche certains domaines d’activités sont plus affectés par la crise mais continuent de recruter, tel est le cas du secteur du bâtiment et travaux publics grâce entre autres aux mesures du Grenelle de l’Environnement et du plan de relance (développement d’infrastructures). Leurs besoins concernent essentiellement les métiers du second œuvre (charpentier, plombier, électricien…).

Quant à la grande distribution, elle reste un secteur dynamique notamment dans la filière du hard-discount et du low-cost, alimentée par la baisse du pouvoir d’achat.

Avec entre autre l’importance des nouvelles technologies dans le monde du travail et  l’augmentation des sites marchands (plus de 40 000), le secteur de l’informatique offre une multitude de postes à pourvoir tel que développeur, chef de projet, analyste fonctionnel, etc. Il ne semble par concerné par les difficultés actuelles du marché de l’emploi.

« Boostés » par les décisions politiques, les services à la personne (soutien scolaire, bricolage, jardinage, garde d’enfant, femme de ménage, etc) est un secteur plein d’avenir. Laurent Wauquiez, secrétaire d’État chargé de l’emploi, a annoncé la création de près de 100.000 emplois par an pour les trois prochaines années. Des postes de managers sont également à pourvoir afin d’encadrer les équipes terrain, s’assurer de l’accueil, de la qualité, de l’administration, etc.

Puis d’autres domaines d’activités envisagent « l’après crise » et maintiennent ainsi leurs recrutements, comme le démontre le secteur de l’audit et du conseil. Les principales raisons évoquées : faire face au turnover et ne pas déséquilibrer la pyramide des âges.

Enfin, le secteur sanitaire et social, épargné par la récession économique, continue de recruter (infirmiers, aides soignants, sages femmes, etc.)

 

En quelques chiffres…

Selon le classement des prévisions d’embauches des entreprises en 2009, établi par le magazine Challenges, MC Donald’s arrive au premier rang avec 32.000 postes en CDI à pourvoir, suivi de Carrefour (15.000), Veolia Environnement (11.000), GDF Suez (8.000) et Vinci (8.000).
Quant aux métiers les plus recherchés, ils concernent les postes d’employés et agents de maîtrise hôtellerie (96.356), d’animateurs socioculturels (58.605), d’agents d’entretien (56.867), d’employés de maison et assistantes maternelles (45.809), et enfin de caissiers et employés libre-service (41.406) ; d’après l’enquête réalisée par Pôle Emploi sur le besoin en main d’œuvre 2009.