Recrutement 2.0 : quelles solutions existent ?

ParFrançois De Boutray

Recrutement 2.0 : quelles solutions existent ?

Lorsqu’on évoque la notion de recrutement 2.0 on pense naturellement à Linkedin et à Viadeo, éventuellement à Twitter. Ils ne sont pourtant pas seuls sur leur marché, et leur exemple en inspire d’autres. De nombreux projets (réseaux sociaux, plates-formes communautaires…) ont ainsi vu le jour, non moins prometteurs. Tour d’horizon.

I. LES RESEAUX SOCIAUX PROFESSIONNELS

Dans cette partie, nous ferons état des RSP qui existent en précisant leur intérêt en terme de sourcing pur, puisque la chasse de profils ciblés fait partie des avantages majeurs liés à l’utilisation de ce type d’outil. Mais le recrutement sur les réseaux sociaux implique aussi de votre part une volonté d’ouverture et de transparence et l’initiation d’un vrai dialogue avec les candidats, quand le support choisi le permet : ce n’est qu’alors qu’on peut parler de « recrutement 2.0 » !

1. Les 100% emploi

Les deux leaders historiques n’ayant pas pour unique vocation la mise en relation candidats/recruteurs, certains pure player n’ont pas tardé à se positionner sur le créneau du 100% emploi…

Huzz et Tokorro se situent ainsi à mi chemin entre un réseau communautaire et un jobboard. En réalité, ils n’offrent pas beaucoup de valeur ajoutée par rapport à LinkedIn ou Viadeo, ces derniers continuant de développer des solutions pour recruteurs et candidats vitesse grand V.  Côté candidat, les fonctionnalités sont, pour la plupart, semblables à celles des outils du même type : création d’un profil, mises en relation avec les membres de la communauté, lancement de discussions et  recherche d’offres. Les recruteurs quant à eux ont la  possibilité de diffuser des annonces gratuitement et de « chasser » les candidats.

Huzz

Depuis son lancement fin 2099, Huzz mise sur l’instantanéité des échanges entre candidats et recruteurs, notamment via des outils comme la messagerie instantanée qui leur permet de chatter entre eux. Un membre de l’équipe de Huzz est constamment connecté au chat pour répondre aux questions des internautes.

Pour avoir accès à l’intégralité des services du portail – abonnement au profil d’un membre, suivi des consultations des annonces, SMS gratuits pour contacter un candidat hors ligne… – les recruteurs doivent souscrire à l’offre premium pro à 300 € par mois.  « Tous nos services de base comme la diffusion d’une annonce restent néanmoins gratuits, souligne Jérôme Perret, fondateur. Nous tenons à proposer aux PME et TPE des outils adaptés à leurs besoins et à leur budget.

Tokkoro


Encore en version bêta, Tokkoro a été lancé début septembre 2010. Les fonctionnalités proposées aux recruteurs sont assez basiques. La diffusion d’offres est gratuite, mais l’accès à la profilthèque n’est disponible que sur abonnement.

L’avis de l’expert
Vu leur taux de notoriété encore faible, Huzz et Tokkoro ne peuvent pas être qualifiés de stratégiques dans le cadre d’un recrutement. Mais la diffusion d’offres y étant totalement gratuite, rien ne vous empêche d’allez y faire un tour, pour voir !

2. Les générationnels

Bitwiin, le réseau social dédié à l’emploi des seniors

Lancé début 2008, Bitwiin œuvre pour l’emploi des seniors. Clairement orienté non-cadre, il s’adresse aux plus de 50 ans qui cherchent une mission ou un travail à temps partiel. Il constitue avant tout une sorte de site de petites annonces gratuites mettant en relation demandeurs d’emploi et particuliers.

Mais petit à petit le site développe également son offre auprès des entreprises. Les recruteurs ont ainsi la possibilité de poster leurs annonces sur le réseau pour les rendre accessible aux 8 500 membres que compte la communauté (70€HT/annonce 2 mois).

L’avis de l’expert
Si Bitwiin reste encore très orienté particulier à particulier, son audience très ciblée en fait un outil intéressant pour vos besoins de recrutement spécifiques.

Contrairement aux idées reçues, les réseaux sociaux – professionnels ou non – ne sont pas sur-fréquentés par les jeunes et rassemblent des profils plutôt trentenaires. Yupeek et Wizbii sont des RSP dédiés aux étudiants et aux jeunes diplômés. Ils constituent l’un comme l’autre de très beaux outils, design, intuitifs, complets, et bénéficient déjà d’une forte audience, ce qui ne gâche rien.


Wizbii

Lancé officiellement en septembre 2010, Wizbii propose à ses membres de créer ou de rejoindre des projets innovants en les mettant en relation les uns avec les autres. En d’autre terme, de connecter leurs compétences ! Les entrepreneurs peuvent ainsi y trouver leurs co-fondateurs ou collaborateurs : des startups innovantes comme Go4out, Appoke ou CheckMy!Metro ont rejoint le réseau pour recruter des talents qualifiés au sein de la communauté.

De par sa vocation, Wizbii a rapidement constitué un vivier de candidats particulièrement intéressant pour les entreprises. La plate-forme permet aux recruteurs de diffuser leurs offres et de chasser les candidats de manière illimitée. Objectif  pour Wizbii ? « Rassembler 800 entreprises clientes fin 2013 et permettre à Wizbii de devenir un leader sur le marché du recrutement en ligne de stagiaires et de juniors » !


L’avis de l’expert
Le site exploite parfaitement son vivier de forces vives à travers les fonctionnalités déjà très abouties qu’il propose aux recruteurs. Pour le moment c’est encore gratuit : profitez-en !!


Yupeek

Dès son lancement en mai 2011 Yupeek affichait son objectif de mettre en relation candidats et recruteurs, plus précisément de « former un réseau tripartite entre les Etudiants, les Entreprises et les Ecoles ». Les premiers se créent gratuitement un profil et développent leur réseau, les seconds diffusent leurs offres en ciblant directement les profils correspondants et/ou exploitent la profilthèque, tandis que les Ecoles suivent leurs étudiants, promeuvent leurs programmes et développent leur visibilité auprès des professionnels.

Sur Yupeek, les recruteurs ont accès à des fonctionnalités avancées de jobposting et de chasse… mais pour toucher les 25 000 étudiants inscrits, il faut payer !

Jobposting (diffusion d’annonces sur le réseau) : les offres postées matchent automatiquement avec les profils correspondants aux critères requis, ce qui permet à l’annonce de rester visible plus longtemps en haut du flux des membres susceptibles de répondre à vos besoins. Bien sûr, l’offre est accessible à l’ensemble des membres du réseau.
Une annonce : 89€ HT / 30 jours (dégressif)
Annonces en illimité : 1990€ HT/an

Recherche de profils type chasse (Accès illimité à la profilthèque)
Recherche de profils 1 mois = 300€
Recherche de profils 1 an = 2700€

L’avis de l’expert
L’outil de sourcing idéal si vous cherchez des stagiaires !

3. Les sectoriels


Muxi

Muxi est un réseau social organisé par métier. Ce qui le différencie des autres, c’est son angle d’approche : sur Muxi on ne s’appuie pas sur ses contacts pour élargir sa communauté mais sur sa communauté pour se créer des contacts.

Une fois invité, vous rejoignez une fraternité correspondant à votre secteur d’activité (BTP, Chimie, Droit, Ressources humaines…) et un cercle lié plus directement à votre métier. Vous ne pouvez rejoindre qu’une fraternité et qu’un seul cercle. Vous pouvez alors partager des informations (messages, documents, photos) à tous les membres de votre fraternité où seulement à ceux de votre cercle, posez des questions, demandez des conseils et suivre l’actualité de votre secteur !
Toute personne appartenant à une fraternité peut inviter quelqu’un d’autre à la rejoindre. Les invités peuvent alors choisir leur propre cercle à l’intérieur de la fraternité.


L’avis de l’expert
Muxi est en version Bêta, et le nombre de ses membres encore limité. Néanmoins il y a fort à parier pour que le site développe, à terme, une offre dédiée aux recruteurs. Alors affaire à suivre !



D’autres réseaux sociaux ont choisis de se positionner sur un secteur d’activité uniquement. La grande majorité d’entre eux propose aux recruteurs de diffuser leurs offres gratuitement.

Digikaa

Le réseau social des professionnels du digital rassemble des profils orientés web : chefs de projet, développeur, designer, community manager… en novembre 2011, il atteignait la barre des 4000 membres !

Un peu comme sur Wizbii, sur Digikaa ce sont les projets réalisés qui agrègent les membres (les professionnels peuvent se tagguer sur les projets qu’ils ont réalisés). Bien sûr, la participation aux projets ne constitue pas le seul mode relationnel du site, et chacun peut tisser son réseau de relation sans avoir réalisé de projets communs avec les autres membres.
La publication d’annonces est gratuite.


Talentpharmacie

Le réseau social des pharmaciens et professionnels de la pharmacie est un outil clair et bien conçu.
La publication d’annonces est gratuite.

Rezotour  

Dédié au secteur tourisme/loisirs/culture, Rezotour souffre d’un look laissant cruellement à désirer. Il affiche néanmoins un taux de fréquentation non négligeable avec  9238 membres.

Il vous suffit de poster des offres sur emplois-espaces.com (site emploi dédié au secteur tourisme-loisirs-culture) pour que les utilisateurs de Rezotour en soient automatiquement informés, le tout sans rien dépenser.

Dogfinance

Le réseau social professionnel spécialisé dans les métiers de la finance est très clairement orienté emploi. A l’inverse des précédents, la publication d’offres est payante : compter 450 € / 6 semaines. Un tarif que justifient les 50 000 membres et les 200 000 visites par mois annoncées par le site.

II. LES NOUVELLES SOLUTIONS DE RECRUTEMENT SOCIAL


MyJobCompany

Lancée en mai 2011, MyJobCompany est une solution de recrutement centrée sur les réseaux sociaux qui encourage la cooptation en rémunérant les internautes ayant participé efficacement à la diffusion des annonces auprès de leurs contacts.

Le service s’articule autour de 3 axes :

MyJobAds : une version graphique des offres, diffusée sur les espaces publicitaires des réseaux sociaux (plus de 30 au choix)

MyJobShare : le relais des offres par les internautes via un outil de cooptation. Le recruteur rémunère ceux qui lui ont fait passer un CV pertinent (MyJobCompany vous conseille un budget à allouer à la diffusion virale de votre offre en fonction de la rareté du profil, de l’urgence du besoin et de l’environnement du recrutement)

MyJobCommunity : des partenaires (LinkedIn, Fan pages Facebook…) diffusent vos offres pour plus de viralité

Une interface de gestion vous permet de piloter vos campagnes (suivi du rendement des offres et gestion des candidatures). MyJobCompany propose différents abonnements en fonction du volume d’annonces à diffuser.

Qapa 


Qapa ne comporte aucune dimension sociale à proprement parler mais constitue une solution de sourcing innovante qui mérite qu’on s’y arrête.

Qapa est un outil de matching gratuit qui met en relation candidats et recruteurs sur la base de ce que chacun recherche. Côté, recruteur, le dépôt d’annonces est gratuit. L’offre est automatiquement envoyée aux candidats adéquats, et le système vous suggère une liste de profils pertinents à contacter directement !

Ainsi, les outils de manquent pas pour affiner votre sourcing en fonction des profils que vous recherchez. Au-delà de cette dimension de chasse pure, ils pourront aussi vous permettre de vous positionner comme un employeur de référence, transparent et ouvert au dialogue, pour peux que vous preniez le temps de vous rendre disponible et d’échanger avec les candidats. La balle est dans votre camp !


Source
Les nouveaux réseaux sociaux professionnels arrivent, Job 2.0

Laisser un commentaire