Recruter un franchisé ou un salarié… même combat ?

ParFrançois De Boutray

Recruter un franchisé ou un salarié… même combat ?

En quelques mois seulement, la France vient de dépasser le cap des 500 000 auto entrepreneurs. Avec ce nouveau statut mis en place le 1er janvier 2009, la frontière entre salariés et patrons devient de plus en plus floue. Le nombre de personnes souhaitant monter leur propre commerce ou entreprise ne cesse de s’accroître. Dans ce contexte, ne devient-il pas encore plus complexe d’engager un franchisé qu’un salarié ? Et existe-il des moyens efficaces et séduisants pour attirer de nouveaux franchisés ?

    Franchiseur : pas le droit à l’erreur


Passage essentiel pour le lancement d’une franchise, le recrutement des franchisés est une étape délicate. Contrairement à l’embauche d’un salarié, ici, le droit à l’erreur n’existe pas. Nul CDD, ou période d’essai, seul un délai de réflexion de 20 jours, notifié dans le Document d’Informations Précontractuelles (DIP), doit être respecté. Passée cette période, aucun retour en arrière n’est envisageable.

 

    Dossier de candidature : la première arme du franchiseur


Si le franchiseur a pour obligation légale d’être transparent en fournissant au futur franchisé un DIP contenant un maximum d’informations sur son réseau, le Code de déontologie européen de la franchise précise qu’il en va de même pour le candidat. « Le futur franchisé se doit d’être loyal quant aux informations qu’il fournit au franchiseur sur son expérience, ses capacités financières, sa formation, en vue d’être sélectionné. »
D’où la nécessité de faire remplir un dossier de candidature aux candidats qui contiendra leurs expériences, leur formation, le justificatif de leur apport personnel ou encore leurs motivations. Plus qu’un filtre de sélection pour le franchiseur, ce dossier est un véritable engagement sur l’honneur de la part du candidat.

 

    Sélectionner un franchisé ou comment définir un profil type…


Exercice plus ardu que l’embauche d’un salarié, le recrutement d’un franchisé nécessite une sélection minutieuse, rigoureuse et quelque peu complexe. Pour choisir son futur salarié, l’employeur se base sur des critères déjà prédéfinis : formation, expériences professionnelles… Dans le cas de recrutement de franchisé, d’autres critères de sélection viennent s’ajouter à ceux-là. Citons notamment :
•    L’argent. Le franchiseur doit tenir compte des possibilités financières du futur franchisé.
•    Le management. Le futur franchisé doit devenir un chef d’entreprise, en adéquation avec le cadre défini par le contrat de franchise.
•    L’image. Le futur franchisé aura également pour mission de représenter et de valoriser l’enseigne auprès de nouveaux candidats.
Le futur franchisé doit donc posséder les qualités personnelles et les moyens nécessaires pour exercer son activité sous la marque de la franchise sans nuire à l’ensemble du réseau par une mauvaise réputation. Ainsi, la Cour de justice des Communautés Européennes insiste sur « le droit pour le franchiseur de choisir librement les franchisés dont les qualifications professionnelles sont une condition pour établir et préserver la réputation du réseau » (Arrêt « Pronuptia », 17 décembre 1986).
Malheureusement, beaucoup de franchiseurs débutants ne se soucient guère du profil de leur premier franchisé. Pour eux, l’essentiel est l’apport financier que ce dernier pourra fournir pour pouvoir accélérer le développement du réseau. Un tel raisonnement est dangereux et peut courir très vite à la perte de la marque…

 

    Bien communiquer, c’est essentiel


Dans le cadre d’une création ou d’un développement de franchise, ce sont principalement la notoriété et l’image du réseau qui permettront d’obtenir un grand nombre de candidatures.
Mettre en place des outils de recrutement et de communication adaptés est donc stratégique pour sélectionner les meilleurs profils, gagner du temps et accroître la visibilité de la marque : plaquettes, flyers, publicités, films de présentation mais aussi campagnes d’emailings ou de relations presse… Sans oublier la création d’un site Internet dédié aux franchisés comprenant l’ensemble des éléments nécessaires au développement d’une franchise (apports du réseau et du franchisé, opportunités de créations et de reprise, formulaire de candidature…).
Un outil de gestion des candidatures comme ceux proposés par Kap franchise et Aktor est également un plus non négligeable qui permettra de centraliser, en toute sécurité, l’ensemble des candidatures sans perdre leur trace.

Si vous êtes franchiseur et souhaitez construire ou développer la notoriété de votre réseau, renseignez-vous auprès d’Aktor créateur de Kap franchise, une solution recrutement et communication packagée destinée aux franchiseurs et plus largement à tous les acteurs du commerce associé.