MOOC d’entreprise : OVNI RH à la mode ou nouvelle manière de « sourcer » ?

mooc-

Depuis l’année dernière, les MOOC, ces Massive Open Online Course font des vagues dans l’univers de l’e-recrutement et des formations en ligne. Totalement ouvertes au public, ces plateformes de cours sont gratuites et entièrement dématérialisées, permettant à n’importe qui d’acquérir des compétences dans le domaine qu’il souhaite. En quelques clics seulement, l’internaute devient élève !

« Introduction aux Systèmes d’Information », « Débuter la photo : prise en main et premières prises de vue » ou encore « Comprendre le Transmedia Storytelling », les sujets sont variés, intéressants et facilement abordables pour des débutants en la matière.

 
De la sphère éducative au monde de l’entreprise

Initialement conçus par des universités et grandes écoles, les MOOC franchissent désormais la frontière éducative, pour se retrouver dans le monde du business. On voit de nombreuses entreprises comme Google ou Orange proposer leur propre MOOC : mais à quelle fin ?

Pour une entreprise, un MOOC permettrait dans un premier temps de donner un coup de fouet à son image corporate. Dans ce cadre, les entreprises ont plusieurs solutions : elles peuvent, à la façon d’un tutoriel, communiquer vers leurs clients et stakeholders ou elles peuvent décider de renforcer la légitimité de leur MOOC en s’associant à une institution universitaire ou une grande école à l’instar d’une chaire dédiée sponsorisant des programmes spécifiques. Cette seconde approche est encore émergente et elle dépend pour partie de l’évolution des écoles et universités par rapport au MOOC.

C’est également son image employeur que l’entreprise peut mettre en avant grâce à ces cours en ligne: l’entreprise se positionne comme une entité détentrice de savoir, le mettant à disposition de tous. Elle communique sur ses expertises métiers plutôt que sur ses opportunités de carrière.

Ainsi, les MOOC seraient un outil de communication idéal pour créer et proposer du contenu diffusé au grand public et soulignant l’identité de l’entreprise, et plus précisément son image de recruteur.

Le MOOC, futur outil de sourcing ?

Au-delà de renforcer l’image employeur, un MOOC permet à l’entreprise de faire du sourcing, une sorte de pré-sélection. Contrairement aux modes de sélection et formations classiques (comme les programmes Graduate, les formations internes, les pépinières etc.), les MOOC arrivent en amont du processus et possèdent avant tout la caractéristique d’être « Open », ouverts à tous.

Les entreprises ne vont pas seulement s’adresser à des profils de jeunes diplômés, à qui les Graduate Programs sont souvent dédiés, mais vont également capter des personnes plus expérimentées à la recherche d’emploi ou déjà en poste. Cela implique donc une plus grande diversité de profils de participants, et donc de potentiels candidats.

L’ouverture des MOOC signifie également le décloisonnement des secteurs d’activités : avant d’être jugés par leur CV, donc leur expérience dans telle ou telle branche, les candidats seront en priorité évalués sur leur réussite du MOOC. Les préjugés disparaissent, à chacun sa chance. Un sourcing moins classique et normé que celui mené par les recruteurs habituellement, mais qui mène généralement à de bonnes surprises.

Dans quels cas un MOOC est-il pertinent pour du sourcing ? C’est surtout lorsqu’une entreprise peine à recruter pour un poste (métier en tension, ou un poste très spécifique ou rare). Elle met alors des candidats en « compétition » autour de problématiques étroitement liées au métier, permettant de diagnostiquer, qui, au-delà des diplômes, est la personne faite pour ce poste. Les MOOC permettent en effet une évaluation dans la durée avec de multiples possibilités de mesures (quizz, travail collaboratif, présentation, échange etc.).

Un travail collaboratif et un sentiment d’appartenance valorisés par une certification

Plus largement, les MOOC correspondent aux logiques d’Open Innovation ou aux démarches de concours externes adoptés par des entreprises comme l’Oréal via le concours Brandstorm ou encore Unilever et Alcatel Lucent. Ils installent une relation dans la durée entre l’entreprise et les participants tout en faisant évoluer les termes de la promesse du processus de sourcing. En effet, le fait même de participer est valorisant, le candidat participe à une expérience qu’il pourra mettre en avant, qu’elle que soit son issue. La certification conférée par le MOOC confirme les compétences actuelles d’un participant et peut avoir plus de valeur aux yeux d’un employeur, qu’un diplôme obtenu il y a quinze ou vingt ans.

Ces processus donnent une véritable expérience candidat au-delà de la promesse de sélection pour un emploi. Les participants ont ce sentiment d’appartenance « j’ai participé au MOOC de telle entreprise et j’en ai tiré une expérience ».

Dans cette perspective d’appartenance, les MOOC d’entreprises en vue de recrutement permettent également d’élargir la communauté des alumni d’une entreprise. Un participant à un MOOC – même non recruté – pourra s’inscrire légitiment dans une communauté de participants et d’employés. Un ancien employé pourra conserver une relation avec son ancien employeur via cet échange de connaissance – au-delà du strict jeu du réseau d’anciens. On peut parler d’une logique de formation tout au long de la vie, de communauté d’intérêt.

 

Comment les RH peuvent-elles exploiter les résultats des MOOC ?

Lorsqu’une entreprise crée un MOOC, il est rare qu’il soit animé par le service RH. L’animateur, ou l’« enseignant » du MOOC sera un manager, un expert ou même une petite équipe, qui choisira un thème lié à son cœur de métier. Cela implique de restructurer l’organisation interne et repenser le temps de travail pour permettre aux concepteurs du MOOC de travailler pleinement dessus.

L’animateur devra également être disponible pour répondre aux questions des participants, poster des commentaires, pendant tout le déroulement du cours (généralement étalé sur plusieurs semaines).

Ensuite, créer un MOOC d’entreprise signifie penser à une collaboration étroite entre l’animateur du MOOC et les Ressources Humaines. Les résultats des participants serviront de première base de sélection aux recruteurs. Ils retiendront les participants avec les meilleurs scores pour leur proposer d’envoyer leur candidature complète. A partir de ces éléments, les recruteurs pourront sélectionner les candidats qui passeront l’entretien d’embauche.

Un processus complexe et ambitieux qui est une manière de recruter autrement.

 

mooc talent-orange

 
Le rôle des agences de communication RH

Il est bien évident que les agences de communication spécialisées dans les solutions de recrutement, comme Aktor Interactive, ont un rôle à jouer dans cette démarche. Facilement externalisable par son caractère dématérialisé, le MOOC peut constituer un véritable service que les agences sont en mesure de proposer aux entreprises.  Dans un premier temps, en aidant l’entreprise à définir  et à concevoir le ou les MOOC en adéquation avec sa marque et avec ses besoins en candidats. En effet, à la différence d’une grande école ou d’une université, une entreprise ne pourra pas proposer un catalogue de MOOC mais devra le bâtir avec son image, sa marque, son savoir-faire, son expertise spécifique. Toute la structure technique (front et back office) sera prise en charge par l’agence.

Une fois le MOOC mis en place, l’agence définira les objectifs et les instruments de mesure de performance du cours et pourra ainsi fournir à son client un suivi et des recommandations quant aux meilleurs participants, c’est-à-dire les candidats potentiels.

 
Ce qu’il faut prendre en compte pour lancer un MOOC

Pour qu’un MOOC fonctionne comme souhaité, il faut d’abord que celui-ci ait du succès auprès de la cible visée et ait une valeur ajoutée reconnue. Il donc est important d’établir au préalable un plan de communication pour diffuser ce MOOC à un public à la fois large et avisé, à travers son site web, les réseaux sociaux ou des portails de MOOC.

Une autre question qu’il faut soulever : quelle limite à la diffusion du savoir-faire de l’entreprise et de ses données privées ? Il est nécessaire de bien départager les informations qui peuvent être communiquées dans ces cours, et celles qui doivent être gardées secrètes par les entreprises. Le risque serait que les participants assimilent un savoir-faire bien précis de l’entreprise, et qu’il le diffuse dans une entreprise concurrente.

Le MOOC est un outil qui peut être très utile pour sourcer des candidats et valoriser son image employeur mais c’est une complexe à mettre en place en interne pour une entreprise et qui nécessite vraisemblablement un support extérieur, qu’il soit technique ou de conseil.

Ce que nous vous offrons

Aktor Interactive, agence de communication internationale spécialisée dans les solutions de recrutement est à disposition des recruteurs pour envisager la création d’un MOOC de sourcing.

Nos compétences :

1. Audit, évaluation des besoins en recrutement
2. Diagnostic et proposition d’un cours spécifique à un métier
3. Mise en place de ce cours (contenu, infrastructure technique pour création de la plateforme) et actions de communication pour promouvoir le MOOC
4. Gestion des participants et animation du MOOC
5. Analyse des résultats et recommandations de candidats

 

Les points clés

  • les MOOC, un concept créé par la sphère éducative et reprit par les entreprises
  • renforce l’image corporate et la marque employeur
  • véritable outil de sourcing permettant de capter des profils variés
  • une solution de recrutement intéressante
Parlons-en!